الأربعاء , سبتمبر 22 2021
الرئيسية / Actualités / Des personnes de différentes religions se réunissent pour mettre fin à la pandémie

Des personnes de différentes religions se réunissent pour mettre fin à la pandémie

Depuis quelques mois, les réunions à distance se multiplient dans le monde entier pour lutter contre l’épidémie prolongée de COVID-19. Environ 300 personnes de différentes religions telles que le christianisme, le catholicisme, le bouddhisme, l’hindouisme, l’islam, le sikhisme, l’iskconisme et le kimbanguisme se sont réunies pour souhaiter la fin de la pandémie lors de “réunions de prières” les 17 et 24 octobre.

Ces événements ont été organisés par différents groupes de croyants du monde entier, en coopération avec l’ONG pour la paix dans le monde, HWPL. Depuis l’ouverture de son premier “Bureau de l’Alliance mondiale des religions pour la paix (Bureau WARP)” à Irvine, aux États-Unis, le 31 octobre 2014, HWPL a fourni un lieu de dialogue à diverses personnes religieuses de chaque pays par l’intermédiaire de 253 bureaux WARP dans 129 pays, dont les États-Unis, la France, l’Allemagne, la Chine et l’Afrique.

Al Taf Sulaiman, un religieux de confession musulmane aux États-Unis, a déclaré : “Les gens tirent leur force et leur espoir de la prière. Les chefs religieux devraient travailler ensemble pour prier et se rassembler pour servir la communauté afin d’alléger les souffrances. Nous prions Dieu pour tous ceux qui souffrent du coronavirus”.

Harjinder Singh, le président de l’ONG Sikh Naujawan Sabha en Malaisie a déclaré : “Nous sommes des êtres incomplets et nous devons prier et demander à l’être complet, Dieu. Et quand nous prions seuls, c’est une force, mais quand nous sommes ensemble, la force est plus dure, un enfant demande une chose à son père, mais si 2 ou 3, 4 enfants demandent à leur père la même chose, cela peut changer, vous savez. Et si nous rassemblons toutes les prières ensemble, alors Dieu aura pitié de nous, vous savez”.

un responsable de HWPL a déclaré : “De nombreuses personnes religieuses sont préoccupées par le fait que même si la religion devrait être un symbole de paix et d’amour, elle est devenue un sujet de méfiance, après des couvertures médiatiques concernant certains groupes religieux pendant la pandémie COVID-19. ”    

“Il y a encore matière à débat sur la question de savoir si la question aurait dû être rapportée négativement ou non, mais ces événements ont été organisés par diverses personnes religieuses se sentant sérieusement responsables de la mise en évidence de la question elle-même”, a-t-il ajouté.

عن sofien rejeb

شاهد أيضاً

Campagne de vaccination contre la COVID-19 pour le personnel TOPNET

Dans le cadre de la mobilisation dans la lutte contre la Covid 19, TOPNET a …

اترك تعليقاً

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *